Info du Centre Ornithologique du Gard

« Sur la route des Crapauds ! »

Le Centre Ornithologique du Gard lance une action innovante sur le territoire « faire traverser les crapauds ». Est-ce les amphibiens qui traversent nos routes ou bien nos routes qui traversent les voies migratoires des amphibiens ? Telle est la question que l’on devrait se poser.

La migration, le temps de tous les dangers

Chaque mois de février à avril et de septembre à novembre, un drame récurrent se joue en nocturne sur le pourtour de l’étang de La Capelle. Des centaines de Crapauds communs, Crapauds calamites, Rainettes méridionales et autres amphibiens, en route vers leurs lieux de ponte, finissent leur vie sous les roues des voitures. Après avoir passé l’hiver à l’abri dans les taillis, haies et jardins, les amphibiens effectuent leur migration vers les zones humides de la commune pour s’y reproduire.

La Capelle et Mamolène un site d’importance pour la préservation des amphibiens

Le site Natura 2000 de la commune constitue une zone humide exceptionelle, comprenant un réseau de mares temporaires et une grande roselière. Toutes les espèces d’amphibiens présentes sont protégées au niveau national. Rappelons aussi que les amphibiens sontd’excellents indicateurs de l’état écologique des zones humides, et qu’ilsjouent un rôle essentiel dans les chaînes alimentaires, mangeant, entre autres, les moustiques. Leur raréfaction au niveau national estinquiétante d’où l’importance d’agir localement.

Une signalétique spécifique

Le Centre Ornithologique du Gard a donc souhaité lancer une opération de sauvegarde avec le co-fiancement du FDVA et en partenariat avec le Syndicat Mixte des Gorges du Gardon, les services départementaux desroutes et la municipalité. En ce début d’année, une nouvelle signalisation été installés autour de l’étang de La Capelle, invitant les automobilistes à réduire leur vitesse sur de courts tronçons des départementales D 982,D279 et D219. L’opération vise aussi à sensibiliser les usagers de la routeà l’occasion de soirées d’échanges, de balades nocturne et d’opérations de sauvetage routier. Les rendez-vous sont donc pris les 22 février, 16 mars et 19 avril, pour rencontrer l’animatrice du COGard, les partenaireset les bénévoles impliqués dans ce projet, et en apprendre plus sur ces migrations nocturnes.

Inscription et réservation auprès du COGard au 06 29 16 12 68 ou par e-mail mfraysse@cogard.org